jean phillipe

 

Jean PHILLIPE
né le 14 Novembre 1905 à Lyon

Jean PHILLIPE est l’un des très rares hauts fonctionnaires de police en France à avoir eu une attitude aussi courageuse pendant l’occupation.

Commissaire de Police à Toulouse, Jean PHILLIPE démissionne en écrivant à sa hiérarchie le 15 janvier 1943.

Le jour même,  l'Intendant de police, Danglade, fait diffuser l'avis de recherche suivant :

"Prière de bien vouloir rechercher activement le nommé PHILIPPE Jean, Marius, Louis, né le 14 Novembre 1905 à LYON, fils de Jean et de CORNUT Louise, Marie, Commissaire de la Police Nationale. Dernière adresse : 22 rue LEYDE - TOULOUSE. signalement : taille 1m69, corpulence moyenne, cheveux noirs, yeux marrons. En cas découverte, garder à vue, et aviser immédiatement Intendance Régionale de Police TOULOUSE - Cabinet. Avec prière de bien vouloir diffuser à tous les services sous vos ordres."

Il est arrêté le 28 janvier 1943 par la police allemande à Beaumont de Lomagne. Après des interrogatoires violents au siège de la Gestapo de Toulouse, il est envoyé à Paris. D’autres camarades du réseau ont aussi été arrêtés. Envoyé à Fribourg, Jean PHILLIPE comparaît devant un tribunal militaire allemand qui le condamne à mort à Fribourg. Il est fusillé le 1er avril 1944 à Karlruhe avec 14 autres membres du réseau Alliance. Sa femme fut quant à elle déportée en Allemagne. 

Source : Toulouse, mémoire de rues -     Guide historique de la Résistance à Toulouse
Elérika LEROY
LA SECONDE GUERRE MONDIALE (3)  Anne THOUZET et Gilles BERNARD
Archives départementales de la Haute-Garonne 1997