témoignage

 Max dreifuss

Le samedi 8 Novembre 2003, Badische Zeitung, le journal de Freiburg im Breisgau et de sa région , a publié le récit de Max DREIFUSS.

Ce texte a été mis à jour par Ursula KÜGELE professeur de français, grâce aux recherches de l'historienne fribourgeoise Christina WEIBLEN
sur la communauté juive d' Eichtetten.

En 2001 , René DREIFUSS, 56 ans   a découvert en rangeant  les affaires de sa mère Irma qui venait de décéder une boite. Cette boite contenait des documents sur Gurs et  un récit de son père Max  sur sa déportation.

 Max et Irma DREIFUSS mariés en 1937 pensaient depuis 1938 qu’ils n’avaient plus d’avenir en Allemagne, en Novembre 1940,  ils devaient partir en Amérique du Sud .  Quelques semaines avant leur départ, ils furent déportés à Gurs. Seule l’intervention du Secrétaire Général de la République d’Uruguay à Vichy permis au couple de quitter Gurs au printemps 1941. Il récupéra au Consulat Général d’Uruguay à Hambourg leur dossier d’émigration et les fit sortir du camp.

illustration de Jean BRUN

Max DREIFFUSS,

Le témoignage de Max DREIFUSS est paru dans Badische Zeitung, dans la revue Point Gauche et dans le bulletin de liaison et d'information de l'Amicale du Camp de Gurs :"Gurs, souvenez-vous" .